Dimanche 15 Septembre 1996

COLMAR

L'hommage colmarien à Béatrice

La sextuple médaillée olympique Colmarienne des Jeux d'Atlanta, Béatrice Hess, a été chaleureusement accueillie hier matin dans la cité qui l'a vue naître. Gilbert Meyer, le député-maire, avait choisi le cadre symbolique des bords du bassin du Stade nautique colmarien où B. Hess a en grande partie préparé ses exploits, pour recevoir le porte-drapeau de l'équipe de France qui fut hier matin celui des sportifs colmariens mais surtout celui du Handisport alsacien. Pour Pierre Randaxhe, le responsable des activités de natation « Aujourd'hui nous ne voulons pas simplement donner une image mais instaurer le début d'une nouvelle dimension de notre action ». Auparavant Paul Giegel pour « Sport-Alsace » avait salué la championne en lui faisant remettre par Dominique Grunenwald, l'adjoint aux sports colmarien, le Trophée du « champion du mois » avant qu'Henri Stroh, pour la société partenaire Fortel, remette un chèque de 20 000 F à M. Bach représentant Handisport. G. Meyer, après avoir évoqué la carrière de Béatrice et ses dizaine de médailles, souvent confortées par des records, à New York, Séoul, Atlanta a ajouté, après la Légion d'honneur remise par Jacques Chirac, la médaille d'honneur de la Ville de Colmar à la panoplie de la championne. Les cadeaux afflueront dans les bras de Béatrice. Citons l'OMS et les SRC Natation par Marcel Kastler, les amis pour de sympathiques attentions, tels ces jeunes nageurs ou encore ces grandes médailles en chocolat fort convoitées par Guillaume et Delphine les enfants de Béatrice et Aristide Hess. Ce dernier assume son statut d'époux de championne avec sérénité : « les coups de fils d'Atlanta furent pour nous de véritables instants de bonheur.. » Quant à Béatrice fort élégamment vêtue de son « survêt » de l'équipe de France, une médaille d'or sur la poitrine, elle a reçu ces hommages avec modestie et sourire aussi à l'aise au micro que dans l'eau. «...Merci à tous ceux qui m'ont aidée, à mes entraînements, Vincent Roesch et Stéphane Fontaine, à ma famille... » Pour la championne, la natation, qui a rimé au départ avec rééducation, est devenue passion et compétition. Autour du maire, entouré de nombreux adjoints et conseillers, l'on a également remarqué la présence de J.-Paul Stotz, adjoint au maire de Sélestat qui a aussi accueilli Béatrice ; Brice Lannauld représentant le préfet, de nombreuses composantes des mouvements sportifs et surtout des amis. Béatrice à 34 ans, ne pense pas encore aux Jeux de l'an 2000 mais dit, « je ralentirai sans doute le rythme de l'entraînement (20 h par semaine !) mais je continuerai sur ma lancée... les championnats de France auront lieu en décembre... » avec sans doute quelques médailles en plus dans une corbeille déjà fort garnie. Hommages officiels pour le porte-drapeau de l'équipe de France, mais aussi chaleureuse réunion d'amis.

Click here to print this page